J’ai baisé une pute mahoraise

C’est assez rare que je paie pour faire l’amour. Je ne suis pas Tom Cruise mais pour mon âge, je suis assez séduisant. En tout, c’est ce que dise les femmes.

Bref, ce jour là, j’étais tellement en chien que je me suis rendu dans une des plus populaires discothèques de Mamoudzou, le Ningha.

C’est là que j’ai que j’ai rencontré cette fille (je ne me souviens plus de son prénom). On sympathise, flirt bref tout le toutime, vous connaissez la chanson.

Je la ramène chez moi et la situation commence à devenir très hot.

Au moment de passer à l’action, voilà que la belle mahoraise me dit qu’il lui faut un dédommagement financier pour une raison assez obscure.

Je ne suis pas bête j’ai tout de suite compris qu’il s’agissait d’une prostituée.

A Mayotte, j’ai perdu l’habitude de payer les femmes depuis que je rencontre des nanas du genre de Fattie (la coquine de Koungou) ou de Salima.

mahoraise salope (1)

mahoraise salope (2)

mahoraise salope (3)

5 Comments

  1. Je peux avoir la blackette a baiser demain de 9h a 12

  2. On se vera a la croix rouge de passamaity

  3. Salut François, pas mal je dois dire.
    Pour participer dans ces petites fêtes, ça se passe comment?
    A bientôt, j’espère.

    • Bonjour Bingo. Merci de ton message. Alors, c’est très simple. un premier contact est fait par mail. Tu m’explique brièvement tes motivations pour rejoindre le club. Ensuite on se rencontre dans un lieu public pour convenir d’un rendez vous. Les « fêtes » sont organisés tous les premiers samedi du mois et occasionnellement en milieu du mois.

  4. Je suis très fan du sexe féminin…j’en suis même acro. Passez moi le numéro d’une belle coquine pour qu’on puisse passez des moments intenses en plaisir… Je peux me déplacer s’il le faut.

Répondre à François Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *